Accueil    Mon témoignage    Les témoignages    Sylvie    Photos    Forum    F.A.Q    Livre d'or    Espace Membre    - Lundi 25 septembre 2017 - 11:43 -
Témoignages...

...des opérés (70)
FEMTO (4)
IMPLANTS (5)
LASEK (3)
LASIK (49)
PKR (9)
 
...des non opérés (2)
par pb médical (1)
par refus (1)

Mon témoignage

Recherche ...

Web myopieoperee.net
Liens préférés :

Tous les liens...
Pubs




Audience mesurée avec
Témoignages > Témoignage :
TEMOIGNAGE LASIK Retour vers la liste...

Prénom : Orianne Age : 25 ans Satisfaction : 10 /10
Ville : Paris Opéré le 2005-10-07 à Paris

Acuité visuelle : 
Oeil gauche Oeil droit
Avant opération   -3.5 dioptries     -4.5 dioptries  
Après opération     10/10e     10/10e
  Son opération lui a couté au total 1800 € et a été partiellement pris en charge par sa mutuelle.

( lui écrire... )


Résumé : Merci à Orianne pour son témoignage de myope mais surtout d'astygmate. Merci aussi à elle pour la photo de ses lunettes

Son témoignage : 6 Novembre 2005
En octobre 2002, mourrant d’envie de me débarrasser de mes lunettes, que je porte depuis ma plus tendre enfance, je me rends à l’Hôtel-Dieu pour voir un médecin pour une opération. Après avoir fait une topographie cornéenne, le médecin m’informe que ma cornée est trop fine pour permettre une opération. Très déçue, j’abandonne mon projet, en attendant une future autre solution.
En juin 2005, je découvre dans un magazine de santé qu’un nouveau laser (femtoseconde) existe pour opérer des cornées plus fines. Je me précipite à l’hôpital Ambroise Paré où exerce le médecin auteur de l’article. Il me refait cet examen et m’indique qu’effectivement, je suis opérable avec le nouveau laser. Il me donne rendez-vous quinze jours plus tard dans un cabinet privé dans Paris.
Avant de m’y rendre, je souhaite avoir l’avis d’un autre médecin. Je téléphone aux Quinze-Vingt, demande un rendez-vous avec le professeur responsable du service, mais je me contente d’un de ses collègues, la visite avec le professeur étant à plus de 115 euros (117 si ma mémoire est bonne) ! Son collègue, le Dr A., me refait les mêmes examens et me confirme que je suis opérable mais m’annonce de manière très spontanée qu’il ne comprend pas pourquoi le médecin d’A.Paré veut m’opérer avec le nouveau laser, car selon lui j’ai une cornée normale voire même excellente !! L’achat du laser femtoseconde est tellement coûteux qu’il semble que ce médecin n’opère plus qu’avec ce nouvel outil. Deux interrogations : comment le médecin de l’Hôtel Dieu a-t-il pu se tromper ? comment un médecin peut-il tromper un patient, dans ce type d’opération qui nécessite la plus grande confiance ? Le médecin m’informe du résultat possible, des risques…, du coût, de la manière dont l’opération se passe. Il me conseille de réfléchir et de revenir en septembre si je suis vraiment décidée.
J’annule donc le rendez-vous pris dans le cabinet privé et prends immédiatement rendez-vous avec le médecin des Quinze-Vingt pour le début du mois de septembre. Avant d’arriver, j’ai des gouttes à mettre pour dilater la pupille afin de voir quelle est ma « vraie » myopie, sans l’influence de la correction.Je n’ai retrouvé une vision parfaite que près de 48h après cette dilatation, j’y voyais quasiment mieux sans mes lunettes, un petit aperçu… La date de l’opération est fixée à un mois plus tard, faute de place avant. Le médecin me donne la carte de la clinique où elle aura lieu et son numéro de portable, en précisant bien que je peux l’appeler pour la moindre petite inquiétude.
Les quinze premiers jours d’attente se passent bien, les suivants, moins bien. J’angoisse de plus en plus, je passe des heures sur internet à chercher la moindre information et à voir ce qu’il y a comme opérations loupées. Heureusement, mon travail m’occupe assez et limite donc mes moments de questionnement aux soirs et week end. Les deux dernières nuits, je ne dors pas très bien.
Le vendredi 7 octobre au matin, je fais un peu de shopping à Paris avec ma sœur avant d’aller pour midi à la clinique. L’accueil n’y est pas sensationnel, mais le personnel médical est très sympathique. Dans une petite salle d’attente à côté de la salle d’opération, un assistant me passer une blouse, une charlotte et des protège-chaussures. Il me met les gouttes anésthésiantes puis j’attends un peu. Ensuite, les deux asistants m’installent sur la table d’opération et le médecin m’explique le déroulement de l’opération (une vidéo est disponible sur certains sites internet). Je suis très tendue. Le premier œil est nettoyé puis préparé avec le cache opératoire et l’écarquilleur. La découpe de la cornée est effectuée sans problème, le contact n’est pas désagréable sur l’œil mais très surprenant, avec un petit bruit de scie. Puis le médecin pousse le capot et le laser commence, par petits à coups entre lesquels le médecin me laisse essayer de me détendre et nettoie l’œil. Il m’encourage tout au long de l’opération. Le premier œil s’est très bien passé. On fait une pause avant d’attaquer le deuxième, le temps pour moi de souffler et pour le médecin de régler l’appareil. Même procédé, pas de problème non plus. Après une grande désinfection et un grand lavage (j’ai de l’eau jusque dans le cou), le médecin m’invite à me relever doucement et à m’asseoir sur la table. Tout va bien, je n’ai pas de vertiges. L’assistante me raccompagne dans la salle d’attente, le médecin vient me demander comment ça va puis m’informe qu’il revient dans quinze minutes. J’arrive à garder les yeux ouverts, je ne pleure pas, ça ne me pique pas, ni ne me gratte. Je vois flou, comme avec une sorte de voile devant les yeux. Quinze minutes plus tard, le médecin vient et m’emmène dans une salle pour vérifier l’état de mes yeux. Comme tout va bien, il m’explique le traitement à suivre pour quinze jours et me donne rendez-vous pour le mercredi suivant à l’hôpital. A l’accueil, je règle l’opération, puis je sors dans le hall de la clinique pour attendre mon frère, chargé de me rapatrier jusqu’au RER à Gare de Lyon. Toujours pas de problème, j’y vois pas mal du tout, je reconnais même mon frère lorsqu’il arrive dans la cour de la clinique !
Le médecin m’a conseillé de me coucher et de dormir l’après-midi car il m’a dit que je ne pourrai rien faire d’autre. Mais je n’ai pas du tout envie de me coucher. Je cherche mes différentes paires de lunettes, les prend en photos et les mets dans un sac pour les emmener chez l’opticien. J’essaye de lire des lettres et des mots qui m’entourent, l’heure, je regarde les fleurs sur mon balcon, la vue depuis mon 10ème étage... La soirée avançant, je ressens de la fatigue, mais j’arrive à regarder un peu la télévision. Le traitement consiste en des gouttes désinfectantes et des larmes à mettre pendant 15 jours. Avant de me coucher, je dois porter des coques pour protéger mes yeux, c’est hyper pratique à mettre !! Je ressemble à une momie avec tous les bouts de scotch qui tiennent les deux coques !
Samedi, je pars en excursion au supermarché pour Voir… épatant ! Dimanche en famille, pas de problème. Lundi et mardi, reprise du travail avec impossibilité de travailler sans ordinateur, je fatigue pas mal. En plus, le matin, je ne vois pas très bien et cela s’améliore vers 10h. Je démarre lentement… Je vois plus ou moins selon les distances, je teste souvent en regardant un texte écrit de plus en plus petit pour voir jusqu’où je lis.
Les nuits avec les coques ne sont pas très confortables. Le mercredi, le médecin me dit que ce n’est plus la peine de les mettre. Il m’examine et m’informe que j’ai récupéré 10/10 à l’œil gauche et presque 10/10 à l’œil droit (même si je n’en suis pas convaincue !!). Mon astygmatisme important est un peu resté sur l’œil droit, mais pas au point de nécessiter le port de lunettes. Le médecin me confirme que la lenteur du démarrage matinal est liée au fait que mon cerveau n’a pas encore bien assimilé la nouvelle situation. Il me demande de voir mon ophtalmo habituel dans 6 mois si tout va bien, ou avant si besoin est, sachant qu’il se tient toujours à ma disposition ainsi qu’à celle de mon ophtalmo. Il me donne quatre mois de larmes artificielles pour lutter contre la sécheresse de yeux.
Au fil des jours, le démarrage est de plus en plus rapide, la fatigue est moins importante et je commence à voir effectivement à 10/10. Aujourd’hui, samedi 5 novembre, j’y vois bien. Je ne suis pas spécialement éblouie la nuit plus que je ne l’étais déjà avant. Je regarde la télévision sans problème… Je n’ai plus qu’à réussir à convaincre mon frère (plus myope que moi) du grand confort qu’il peut y gagner !!

Pour écrire à Orianne, cliquez sur ce lien

Mini sondages :
Visiteur, tu viens sur ce site...
[946 votes][le 28/10]

pour la 1ère fois
de temps à autre
assez souvent
régulièrement



Résultats
Galerie Photo :
Total : 7 photos



Accédez à cette Galerie
(Lunettes de vue)
Visiteurs On-line :
visites En ce moment:
0 membre et 4 visiteurs
101 visites aujourd‘hui
Record de visites:
22/09/07: 429 visites
Record de membres:
18/05/05: 2 membres
Record simultané:
05/11/15: 40 visiteurs
16/05/05: 2 membres
Forum :

Demande d'une opérée hypermétrope (0 réponses)
[Laurent][le 31/10 11:41]

En Espagne... (0 réponses)
[Laurent][le 15/06 18:23]

Fréquentation... (0 réponses)
[Laurent][le 03/06 11:49]

Lunettes en photos (0 réponses)
[Laurent][le 14/05 18:25]

[Annonce] Intralasik ??? (0 réponses)
[Laurent][le 13/05 15:32]


Aller sur le forum






Design: Cyberalien 
Page générée en 0.041 secondes avec 20 requetes
Réalisé avec Pwsphp® Version 1.2.3, distribué sous licence CeCILL